Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 13:58

chambre.gif

 

Dans vive les ados, je dirais qu'il y en a 3 types de spécimens.

Il y a ceux qui sont ordonnés et dont leur chambre est d'une clarté limpide, il y en d'autres qui font semblant de ranger parce-quand on ouvre la porte de l'armoire c'est un véritable foutoir et il y a ceux qui entassent leur vêtements sur leur bureau.

 

Les premiers n'auront aucuns mal a trouvé leurs habits puisque forcément bien rangés, par contre pour les deux derniers spécimens ça sera plus hard pour  trouver la chaussette manquante à leur panoplie du jour...

C'est alors qu'ils appellent à l'aide, espérant vainement que leur maméou viendra à leur secour, oui parce-que papéou est trop occuper à faire semblant de faire quelque chose. Sauf que là, à cet instant précis la maméou commence en avoir ras la cacahuète de se lever toute les 5 minutes pour voler au secour de sa progéniture et lui dit fièrement "mon fils (ou ma fille peu importe) "Si tu avais correctement rangé tes affaires lorsque je te les aies donnés, tu n'en serais pas là !" (non mais ! pfff). Et lui (elle) de répondre "ben j'ai rangé ce que tu m'as donné, mais il n'y avait pas de chaussettes" - ouai mon oeil -

Puis d'un air tout confus, il regarde le panier à linge sale et dit "mince, je crois que j'ai fait une gaffe. Je regarde dand le linge sale'"

Oups...elles sont là, toutes bien pliés et sentant bon le...linge sale, oui parce-que deux jours dans l'odeur de la transpiration et la poussière ça peut pas sentir la fleur de lotus.

 

Et là, la maméou voit rouge, elle sent le bouillonnement de la colère monter en elle et ne peut pas s'empêcher de lui dire "mais enfin t'es grand(e) maintenant, ce genre de chose ne devrait plus arriver ! J'te comprend pas, je lave tes affaires, je les repasse, je te les donne pour que tu les ranges alors comment ça se fait qu'elle se sont retrouvés dans le linge sale ?"

L'explication niaise du gamin " j'ai dû les mettre sur mon bureau et sans le faire exprès, je les aies prises avec les habits à laver'" 

Ah oui c'est vrai, j'oubliai c'est le roi de "j'entasse les habits sales sur mon bureau et quand maman me fait la réflexion, ben je les met au sale". Autant dire que parfois la chambre pue...

 

Bon que votre "enfant" est un "enfant" soite qu'il a pas plus de 11 ans, ok ça passe. Lorsque celui-ci (celle-ci) atteint l'âge de 15 ans, là il faut commencer à se faire du soucis mais lorsqu'il ou elle approche des 18 ans alors là ça commence vraiment à être innaceptable. Seulement voilà moi j'sais pas comment faire, je me creuse la tête et plus j'me creuse la tête moins je trouve.

 

Et si je mettais toutes ses affaires qui traînent sur son bureau par terre et ça tout les jours ? A un moment donné il en aura marre de ramasser non ?, bon ok ça fait un peu choc mais peut-être que ça peut lui faire un "tchak" !

 

A bientôt

 

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 14:44

 

Lorsqu'on rentre en 6ème l'apprentissage d'une langue étrangère est l'anglais, celle-ci est imposée. On y peut rien, c'est comme ça (mais paraît-il qu'on est pas obligé de commencer par celle-là, donc  se renseigner).

 

Puis arrive le jour où enfin on peut faire le choix d'une seconde langue, vive la quatrième ! Enfin vive la quatrième si tout se passe comme l'on souhaite...pour le choix de la seconde langue

En effet bien souvent un grain de sable vient se blottir dans la machine et tout s'écroule. Pff ces parents !

Bon en même temps les parents peuvent être aussi de bons conseillers, tout dépend de votre niveau d' apprentissage pour une langue.

 

J'explique

 

3 sortes d'élèves

 

1er cas :

il y a les élèves qui ne sont pas doués (es) pour les langues. Dans ce cas mieux vaut une concertation entre parents, profs et enfant pour ne pas se tromper sur la LV2.

2ème cas

Il y les élèves qui obtiennent une bonne moyenne dans l'apprentissage de la LV1, qui ne sont pas non plus certes les surdoués(es) de la langue de Shaekespeare mais dont les profs pensent qu'ils  sont capables de faire leur propre choix pour la seconde langue (à condition que les parents ne se mettent pas en travers )

3ème cas

Enfin il y a les doués, ce qui ont un don inné pour l'apprentissage des langues étrangères et qui n'ont nullement besoin des profs et de leurs parents pour choisir ce qu'ils veulent (les veinards..).

 

Pourquoi on choisit cette langue et pas une autre ?

Le choix d'une langue peut se faire pour de multiples raisons. On peut être attiré(e) par une langue parce-qu'on est passionné(e )par la culture d'un pays, son histoire, ses traditions et que par conséquent vous êtes motivé(e) pour savoir lire, écrire et parler la langue de ce pays. Ca peut être aussi parce-que vous avez des perspectives d'avenir bien définit et que votre choix de langue sera déterminant pour votre futur métier (mais bon en 4ème, le choix du métier est souvent changeant donc...). C'est aussi parce-que vos parents voyagent beaucoup à travers le monde et ce souvent dans les pays d'Amérique latine (je suis sûre que vous avez deviné la langue ) et qu'évidemment vous voulez vous aussi pouvoir parler avec d'autres ados de ces pays ou tout simplement parce-que vous avez de la famille dans un autre pays et que vous trouvez ça logique d'apprendre cette langue (ceci dit faut-il allé souvent dans celui-ci, car parlé que dans ce pays , c'est le cas de l'Italie par exemple), mais aussi et ça c'est le cas du 1 er cas, le niveau d'apprentissage d'une langue étant faible le choix de la LV2 sera restreint - non pas de mandarin en perspective :)

 

J'ai choisi ma langue, ça sera le russe (c'est un exemple d'accord  ), mais mes parents ne veulent pas ! fait ch...

Ca y est votre choix est fait, vous êtes fière d'avoir choisit cette langue et prête à vous donner corps et âme pour la parler, l'écrire et la lire. vous êtes ultra motivée. Peu importe si au sein de votre famille personne ne parle celle-ci ni ne sait la lire d'ailleurs - (écriture cyrillique russe).

Pendant que vous jubilez rien qu'à l'idée d'apprendre le russe, vos parents eux ne jubilent pas du tout et montrent même les dents rien que d'entendre le mot "russe".

 

Voilà que commence le bras de fer ! vous voulez absolument parlé cette langue, vous leur en expliqué les raisons, que oui c'est vrais c'est pas sûr qu'un jour vous mettrez les pieds en Russie mais que l'histoire de c epays vous fascine tant que vous êtes ultra motivée pour apprendre la langue.

A ben non, papa et maman ne veulent toujours pas et décident pour vous "Ca sera l'italien ma fille, ça te servira quand on ira en Italie pendant les vacances" (mouai sauf qu'ils ont oublié de dire que dans l'affaire c'est toujours la maméou qui le parle quand on est là-bas, mon père c'est moutus et bouche cousue et  moi je ne rencontre jamais d'ados ).

 

Attention entre la langue populaire et la langue littéraire

la langue populaire c'est le parler de tout les jours, on s'en fout des syntaxes, de la conjugaison, on s'en fout de savoir comment tourner la phrase, à partir du moment où l'on parle couramment c'est que du bénef et donc ça sera plus facile pour l'apprendre à l'école.

Et bien non, c'est pas du bénef et c'est pas plus facile pour l'apprendre à l'école. A l'école c'est la langue littéraire qu'on apprend, ce n'est pas le parler de la rue. C'est le^même principe quand on rentre au C.P et qu'on a pour matière le français. C'est lorsqu'on nous parle pour la première fois de conjugaison grammaticale, c'est tout les types de conjugaisons même celles qu'on n'utilise jamais dans la vie de tout lesjours. Voilà ce qui m'attendais en italien.

Et là manque de bol ce fut une autre affaire, car par manque de chance les parents se sont d'un coup senti démunis face à la situation. Mamamiilla qu'est ce que c'est dur l'italien ! (je vous rassure, il suffit d'apprendre par coeur. En fait il faut juste être motivé(e))-

 

Je fais tout pour bien apprendre la langue choisit par les parents, mais j'y arrive pas . Pourquoi ?

En fait, c'est simple : la motivation n'y est pas.

Le plus judicieux est que les parents rencontrent la ou le prof afin qu'elle (il) leur explique vos difficultés, ainsi vos parents seront plus à même de vous aider jusqu'à la fin de votre scolarité.

 

 Djamel : - j'comprend rien à cette langue ! pourtant je kiffe mon pays et parle l'arabe comme mes parents mais là c'est pas pareil ! il y a quelque chose qui cloche... 

Elysa : - c'est normal c'est de l'arabe littéraire, c'est pas la même chose que l'arabe populaire.

Djamel : - mrd...

 

 

   Pour le choix d'une langue vous pouvez vous rendre sur :

 

 

 

http://www.letudiant.fr/etudes/college/lv2-au-college-quelle-deuxieme-langue-vivante-choisir.html

 

 

 

Bon ok vous aurez compris que la personne qui voulait apprendre le russe au collège c'est moi, d'où le fait que le texte est écrit au féminin.

Attention je ne veux pas influencer en quoi que ce soit, c'était mon choix et ce pour les raisons évoquées dans le texte. Ceci dit étant donné que la France n'a plus de liens particuliers avec la Russie, elle n'est pas enseignée de partout. Ainsi on la trouvera surtout en LV3 dans les lycées,mais à l'époque elle y était dans mon collège.

 

En espérant que ces quelques infos vous auront été utiles

 

 

au revoir - auf Wiedersehen - goodbye - إلى اللقاء
adios - -до свидони (dasvidania) - Ha det bra! - arrivederci

 

 

 

 

LV2 : langue vivante 2

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 19:32

 

 

 

Aujourd'hui on va parler d'énergumènes qu'on préfererait éviter : LES PROFITEURS (euses)

 

Dans la vie de tous les jours il y a des gentils et des méchants, des personnes qui seraient prêts à vous aider et d’autres prêts à profiterais il y a aussi deux sortes de profiteurs, les premiers sont les profiteurs du dimanche donc les faux profiteurs, ceux-là en général  ne profitent pas de quelque chose ou de quelqu’un systématiquement, par exemple : « comme il devait descendre en ville avec sa voiture, j’ai profité de lui demander s’il était possible qu’il m’y emmène pour mon rendez-vous », ça c’est le profiteur du « dimanche ».

Ensuite il y a le profiteur « profiteur », Alors ce dernier c’est celui qui profite (qui exploite) abusivement de la générosité ou des largesses d’autrui et ce sans aucuns scrupules. Exemple « Fait attention à lui, ce mec trouve toujours le moyen de se faire inviter à manger, c’est un profiteur. »

Le profiteur comme on peut voir aussi comme un manipulateur prend beaucoup de notre énergie mais ne nous apporte rien en retour, en général il joue sur nos cordes sensibles, il presse sur le bon bouton, actionne le levier qui sait nous mobiliser. Il peut jouer avec les sentiments comme l’amitié par exemple. Si par exemple on est quelqu’un de très sincère et qui met l’accent sur la confiance humaine, c’est sur ces deux sujets qu’il tiendra un discours, il vous dira que la grande amitié, la confiance absolue sont des valeurs essentielles pour lui… Mais en fait il n’en est rien c’est juste pour mieux être servi ou dissimuler des comportements très opposés au discours !

 

Avec l’expérience de la vie, on arrive plus ou moins à les repérer mais dans la force de la jeunesse on passe souvent à côté et on se fait avoir. Pour peu qu’on a un manque de confiance en soi, qu’on est gentil et sincère, qu’on définit  les relations humaines comme importantes dans notre société et donc par conséquent qu’on est prêt à rendre service parce-qu’on a tout simplement le cœur sur la main ; le profiteur vous repère de suite. Vous devenez alors sa proie.

Il sait qu’avec vous, il pourra tirer profit de n’importe quelle situation, il vous mentira et vous n’y verrez que du feu.

Prenons un exemple :

Vous partager les mêmes cours. Après avoir étudié scrupuleusement chaque élève, il saura que c’est vous, celui ou celle qui est la plus fragile mais aussi le ou la plus gentille, celle ou celui qui a du mal a dire NON. Il fera en quelque sorte de devenir votre « copain » ou « copine » et sera très gentil avec vous, un peu trop d’ailleurs. Au début rien de spécial, tout es beau tout est rose. Et puis au bout de quelque temps, il vous demande si vous pouvez lui payer le Mc Do parce qu’il n’a plus d’argent. Vu que vous savez ce que c’est que de ne pas être riche, il vous sera normal pour vous d’accepter de lui rendre ce service. Enfin vous vous voyez le week-end, il vous paie le Mc Do. Jusqu’à là tout va bien. Puis bien plus tard il vous redemande de lui payer le Mc Do par faute d’argent, vous le faite ; il vous demande aussi delui acheter un jeu, vous le faite. Et puis ça continue et vous gentil que vous êtes vous n’arrivez toujours pas à dire NON.

 

 

 Ne pas rester sans parler

Sauf qu’un jour, vous vous apercevez qu’il ne vous reste plus grand-chose sur votre compte en banque, forcément il vous doit 3 Mc Do et 2 jeux. Soit pas loin de 90 euros. Impossible de cacher à vos parents que votre compte est a sec (9 €c’est peu, les paiements par carte sont refusés et impossible de retirer cette somme au guichet), comment pourraient-ils comprendre que vous ne pouvez pas vous payer un pain chocolat à 0,90 cts alors que normalement il devrait y avoir 50€.

Dur dur n’est-ce pas ?

Dans cette situation il est impossible de se taire. Bien sûr pas tout les parents réagissent de la même façon. Certains s’emporteront très vite et referont sentir leur mécontentement, là le seul moyen c’est de faire  profil bas et attendre que la tempête soit calmé pour revenir sur le sujet. Et puis il y a d’autres parents qui malgré leur colères, seront sévères mais chercheront aussi à comprendre qu’est qui vous a poussé à être comme ça avec lui (profiteur). Mais ne vous attendez pas à des calinous, vous êtes grands et responsables de vos actes.

 

 

Ma gentillesse me fait défaut et je ne veux plus être tenté de « lui rendre à nouveau service »

Je laisse mes parents gérer mon budget, la solution est que je retire ce dont j’ai besoin (bus, repas, argent de poche pour le coiffeur par exemple) je laisse l’argent et ma carte bancaire à mes parents. Ainsi ça sera eux qui me donneront chaque jour pile poil se dont il me faut, exemple : un billet de 5 € pour le repas.

 

 

Prendre des distances avec son profiteur

Lui faire comprendre que ça y est il a bien profité de vous, mais que c’est terminé il va falloir qu’il se trouve une autre proie. Que pour vous, rendre service ça va dans les deux sens et n’ont pas que dans un seul. Que vous êtes quelqu’un de gentil mais que vous savez aussi mettre un terme à une soi-disant amitié.

Attention : il peut vous faire le coup de la victime éplorée, de celui qu’on ne comprend pas, que personne ne veut de lui et que vous l’abandonnez etc.…

Mettez vous en tête qu’il n’en ait rien, c’est juste qu’il n’a pas envie de perdre sa proie. C'est-à-dire « vous »

 j'en ai marre, personne ne me comprend

 

Ca ne va pas être facile car bien sûr vous vous sentez coupable de laisser celui qui était tout le temps avec vous, vous avez peur de prendre une mauvaise décision. Il faudra être alors fort, tenace et surtout insensible. N’oubliez pas qu’il a profité de votre gentillesse pour manger à l’œil et avoir des jeux que jamais sans vous il aurait pu se payer. Rappelez vous aussi qu’il ne vous a pas remboursé et qu’il ne vous remboursera sans doute jamais.

 

Sachez l’affronter en ayant pas peur de lui dire pour la première fois : NON. STOP. TERMINE

 

_________________________________________________________________________________

 

Cet article s'adresse autant aux garçons qu'aux filles, ça peut être une fille qui profite d'un garçon (oui ça arrive !), d'une fille qui profite d'une autre fille en lui faisant croire que c'est sa meilleure copine, un garçon qui profite d'un autre garçon en lui faisant croire que c'est un super copain (c'est le cas dans l'article) ou bien un garçon qui profite d'une fille.

 

Faire attention de ne pas confondre "profiteur du dimanche" et vrais profiteur. Le vrai profiteur on s'en rend compte au bout d'un moment quand on sent que quelque chose ne tourne pas rond avec cette personne et vous. Vous êtes trop souvent sollicité, surtout si l'argent est au milieu.

 

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 17:30

 

Qu’est ce que le Défenseur des droits et à quoi sert-il ?

 

Le Défenseur des droits  veille à la protection des droits et des libertés de tout citoyen, il est chargé de promouvoir l’égalité

 

Qui peut le saisir ?

Toute personne physique ou morale s’estimant victime d’une discrimination directe ou indirecte, prohibée par la loi ou un engagement international que l’auteur soit une personne public ou privé, peut saisir le Défenseur des droits.

Faut-il des conditions pour pouvoir le saisir, être majeur par exemple ?

Et bien non et c’est une bonne nouvelle pas besoin de conditions particulières, étant donné que le rôle et les missions de celui-ci sont inscrites dans la constitution fait que chacun de nous peut le saisir, qu’on soit majeur ou mineur, actif ou chômeur, rmiste ou retraité, même un enfant qui invoque la protection de ses droits ou une situation mettant en scène son intérêt

 

Comment le saisir ?

Il existe en France un réseau de 400 délégués bénévoles présent sur l’ensemble du Territoire nationale, métropole et en outre-mer.

En premier lieu, on contacte un délégué qui devient donc notre premier interlocuteur. Celui-ci nous aide à la recherche d’une solution amiable au niveau local.

Si cela n’est pas possible, dans ce cas le délégué constitue un dossier qui sera directement transmis au Défenseur des droits.

 

Est-ce gratuit ?

La saisine du Défenseur des droits est gratuite mais doit-être toujours précédée par les démarches de réclamation auprès des organismes mis en cause.

 

Est-ce qu’il peut réellement faire valoir mes droits ?

Oui il a ses propres moyens d’investigation et dispose des droits de pouvoirs importants.

Il peut :

-          Procéder à des vérifications sur place

-          Auditionner des personnes

-          Dans le cadre d’affaires judiciaires en cours, présenter des observations devant les tribunaux

-          Si recommandation auprès d’une administration reste sans suite, il peut enjoindre de prendre des mesures qu’il juge nécessaires et faire paraître au journal officiel un rapport spécial.

 

IMPORTANT

Sauf cas précis comme : Secret Défense ou Sureté de l’Etat ;  aucune administration ne peut lui refuser de communiquer des informations ou pièces justificatives sous peines de sanctions pénales

 

 

Exemple de situation

Le handicap et l’école, la location et le sexisme, Pole emploi qui refuse une inscription.

 

J’ai un enfant handicapé que je veux inscrire dans l’école de mon choix, ni l’école ni le recteur d’académie daignent répondre aux lettres que j’ai envoyé expliquant ma situation, je contacte donc le Défenseur des droits.

 

Un jeune homme veut louer un appartement, mais le propriétaire préfère le louer à des femmes et lui donne pour explication que les hommes ne sont pas assez propres. Ceci étant une excuse non valable puisque discriminatoire (sexisme), ll peut saisir le Défenseur des Droits.

 

 

Pour avoir plus d'infos sur le sujet, il existe un site internet : www.defenseurdesdroits.fr

On peut aussi les contacter par téléphone ou par courrier

7 rue Saint-Florentin

75409 PARIS CEDEX 08

 

 

 

 

 

Mes sources

le magazine "vie de famille" de la CAF.

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 20:27

 

C'est l'histoire d'une bande de jeunes, bien sous tout rapport, n'étant pas connus des services de police. Ces jeunes gens dans un élan de solidarité envers Dieudonné ont fait une "quenelle". Ils étaient loin d'imaginer que la police les arrêteraient et les emmèneraient au commissariat.

Loin de s'imaginer aussi qu'ils allaient être traités comme de vulgaires criminels. Empreintes digitales, interrogatoire, ils devaient s'expliquer devant la police, ne sachant en fait quoi dire puisque pour eux ce n'était pas un vol, une agression ou bien encore un meurtre mais juste un  élan de solidarité envers l'humoriste qu'ils soutenaient non pas pour ses propos dit "raciste" mais plus parce-qu'ils sentaient la démocratie s'enliser dans une forme de dictature suite aux interdictions pour le spectacle de Dieudonné par le Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

 

Alors que la France ne cesse de critiquer Poutine sur sa politique, il semblerait que le gouvernement français fait la même chose. Interdire un spectacle...en France ! pays de liberté d'expression elle en devient le pays où une forme de dictature se met en place. N'avons nous plus le droit de penser ? Ne nous pouvons pas soutenir une cause, un artiste ?

Comment peut-on en arriver à être des criminels, c'est tout de même insensé de devoir se taire, ne  faire aucuns geste, et tiens si je me tiens l'épaule parce que j'ai mal, le geste sera t'il mal interprété et m''emmènera t'on au poste de police, prêtant la confusion d'une quenelle ?

Je crois que le gouvernement va trop loin, qu'on applique des lois certes mais à leurs juste valeurs. Ne faites pas des criminels des personnes qui n'ont jamais faient de bêtises, avertissez-les, si besoin sermonez-les mais ne les arrêtaient pas.

 

Cet article est destiné particulièrement aux jeunes, car je veux juste leur dire : Que même si vous êtes solidaires de Dieudonné, même si vous trouvez injuste la réaction du gouvernement avec cette censure, ne faites pas de "quenelles", ça ne vaut pas le coup de se faire arrêter juste pour ce geste qui je le conçois n'a rien d'antisémite mais qui est malheureusement interdit par la loi.

Un casier judiciaire n'est pas toujours bon dans un c.v, on pourrait vous qualifier de délinquants, de fauteurs de trouble et que sais-je encore !

 

Voilà j'espère que ce petit article vous fera réfléchir avant de vous jeter corps et âme dans une lutte sans merci. Même Dieudo a jeté l'éponge face à Valls, se battre constamment ça fatigue !

 

A bientôt

 

 

 

photo : prise sur un site internet dont je ne dirais pas le nom pour ne pas compromettre l'identité de la personne

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 11:46

 

A la la ces jeunes, tous les mêmes, de vraies têtes en l’air ! Il y a ceux qui oublient leur cahiers même si les parents ont répété 1001 fois « prépares tes affaires la veille, au moins tu n’oublieras rien », il y en a d’autres qui oublient de prendre leurs gants même s’ils savent pertinemment qu’il fait un froid de canard dehors et il y en a d’autres et là c’est beaucoup plus embêtant,  qui oublient leur carte bancaire avec le code perso non pas à la maison mais quelque part.

 

Pour les deux premiers il n’y a pas de soucis à se faire mais pour le troisième c’est un aspect de tête en l’air plus sérieux.

Que faut-il donc faire si ça nous arrive ?

D’abord on cherche de fond en comble dans les moindres recoins de la chambre, on ne sait jamais elle s’est peut-être caché sous les vêtements qui trônent majestueusement sur la chaise ou sous la pile de papiers  et journaux qui ont envahis le bureau.

Ensuite, on revérifie son sac et ses poches.

S’il n’y a toujours rien, on regarde dans les autres pièces de la maison.

Si là non plus il n’y a rien, alors dans ce cas il ne reste plus qu’à se connecter à son compte en ligne et faire un virement de son compte courant sur son livret, ainsi si une personne mal intentionné  voudrait retirer tout l’argent du compte, il ne pourrait pas et toc !

Une fois cette action faite, il suffit de se rappeler de la dernière fois où on a utilisé sa carte (toujours conserver les tickets de caisse et de carte bancaire, la date est écrit dessus) ou à quel moment on l’a sortit comme par exemple à sa banque.

Après avoir tout remémoré, on passe dans tout les endroits où on a utilisé la carte : magasin de sport, sandwicherie, cinéma, sa banque…et on demande si desfois ils auraient trouvé votre carte, oui je sais ça fait parcours du combattant mais c’est comme ça.

Si oui et que vous l’avez enfin entre vos petites mains c’est : ouf, vous êtes sauvé ! ; Sinon il ne reste plus qu’à faire opposition.

 

Il y a une erreur à ne surtout pas commettre, c’est de mettre son code perso dans l’étui de la carte bancaire. Je sais que bon nombre de personne, que ce soit jeunes ou moins jeunes le font mais c’est justement pas une chose à faire. Certains diront « oui mais desfois je doute et j’ai peur de me tromper » ; dans ce cas il est préférable de mettre son code ailleurs que dans l’étui, ça sera plus prudent.

 

Si je suis trop tête en l’air et que je veux me soigner à petite dose, il y a une solution.

Plutôt que d’avoir constamment la carte bancaire avec moi, je calcule combien d’argent j’ai besoin pour manger le midi, aller chez le coiffeur, renouveler ma carte de bus et je retire ce dont il me faut. Ainsi je paierais en espèce et laisserais ma carte bancaire à la maison.

 

 

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 12:09

 

Ce matin j'ai lu un article dans la presse qui ne m'a pas laissé indifférente, un CPE (conseiller principal d'éducation) a été passé à tabac, ce qui lui a valu 5 jours d'incapacité totale de travail.

 

Je ne comprend pas pourquoi autant de haine envers nos CPE, nos profs...que nous ont-ils fait pour qu'on les maltraite de cette façon. Ne sont-ils pas là tout d'abord pour nous instruire, pour nous apprendre des choses. Des choses que l'on ne pourrait pas savoir si on ne traîne pas nos fesses sur les bancs de l'école.

 

 

 

 

LE CPE

Le CPE n'est pas là pour nous mettre sur la potence, il est là pour régler des conflits entre élèves et ce avant que le Directeur décide d'expulser l'élève fauteur de trouble. Il ne se fait pas l'avocat de celui qui a commis de graves bêtises, il va simplement le raisonner, lui faire comprendre que faire des bêtises ça ne rapporte rien et qu'il est encore temps de se rattraper en restant tranquille et ne pas gacher son avenir.

Mais ça évidemment des élèves se croyant plus forts que la moutarde  n'en tiennent pas compte, dômmage...

 

LES PROFS

Les profs, véritables tyrans prêt à nous torturer avec leurs leçons et exercices, de nous voir souffir ça les rends joyeux, ils aiment ça ! -

Et bien non ce ne sont pas des monstres, c'est pourtant ce que pensent de nombreux élèves. Un prof, c'est quelqu'un comme vous et moi, qui sait avoir des sentiments et de la compassion, qui sait quand il faut élever la voix et la poser pour réexpliquer une énième fois le cours dont on n'en a rien compris le sens.

Un prof n'est pas là pour chouchouter la classe, il est là pour nous transmettre son savoir, pour nous apprendre ce que nous saurions jamais si on était pas aller dans son cours.

 

 

 Pourquoi alors avoir autant de haine pour les profs ? Qu'est qu'ils ont fait pour mériter ça ?

Bon ok il y a des profs qu'on aime p lus que d'autres, mais de là à les détester tous, non c'est pas possible. Pourquoi mettre un coup de couteau, kutter ou peu importe dans le ventre de celui qui veut vous transmettre son savoir tout ça parce qu'il vous a mis un zéro pointé et vous a donné 1 heure de colle ? Non mais franchement, ce n'est pas poussé le bouchon un peu loin ?

Réfléchissez aux conséquences que ça peut avoir, aujourd'hui vous êtes jeunes, papa et maman sont là pour vous nourrir, vous habiller, vous loger...Pas de loyer ni de factures à payer, pas d'argent à débourser pour les vêtements et autres, la belle vie quoi ! Mais si vous commettez l'irréparable, celui d'agresser un prof, un CPE et l'envoyer à l'hôpital ou pire dans la tombe, vous y aurez gagnez quoi ? - la prison - un casier judiciaire - la liberté de ne plus pouvoir s'exprimer librement et de surplus vos parents auront beaucoup de peine. Pensez à votre mère qui vous a mit au monde, vous pensez qu'elle va sauter de joie en sachant que son fils ou sa fille est devenu (e) un meurtrier(ère) ?

Préférez vous que votre père "mon fils est un homme bien, je suis fière de lui", 'ma fille sera une parfaite compagne pour mon futur gendre '" ou bien '" Mais qu'est ce que j'ai fait pour en arriver là ?, "il", "elle". me fait honte"

 

LES CONSEQUENCES

Un casier judiciaire, un emprisonnement ça peut aller loin selon le degré de la violence, la conséquence d'un casier judiciaire ou d'un emprisonnement est qu'il y a certains métiers qu'on ne peut plus faire comme les métiers de la sécurité par exemple (agent de sécurité, gendarme, police...) et pour ceux qui est des autres métiers, et bien sachez que les patrons sont plutôt frileux quand ils apprennent que la personne en face d'elle sort de prison ou qu'elle a un casier judiciaire.

Et puis même si on parle pas de casier judiciaire ni d'emprisonnement, sachez que dès que vous avez une étiquette sur le dos il est quasiment impossible de se la faire enlever. Autrement dit si vous avez commis l'erreur de passer à tabac un CPE ou un prof, vous serez définitivement classé dans les violents, dans ceux ou celles à qui il ne faut pas faire confiance.

 

 

Alors qu'est ce que vous préférez, respecter les profs et CPE en ayant une bonne attitude et pouvoir faire le métier que vous voulez ou bien, commettre l'irréparable et vous faire traîner dans la boue tout le long de votre vie en faisant ben...soit des métiers précaires soit sombrer dans la délinquance ?

 

S'il y a des jeunes qui m'ont lu, faites le point des choses et même si vous avez envie de faire la peau à un prof, posez vous d'abord la question : est-ce que ça en vaut la peine ? Qu'est ce que j'y gagne ?

 

Allez à bientôt les jeunes pour un autre article !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 09:34

 

Je suis mineur, lycéen ou collégien et papa maman ne me donne pas  le billet de 50 euros tout les mois pour mes besoins dit "personnel", non pas qu'ils ne veulent pas mais parce qu'ils n'ont pas les moyens de le faire.

Alors évidemment je me sens un peu frustré (e) par rapport à certains de mes camarades de classe qui peuvent s'acheter des fringues, des bonbons, des gadgets en tout genre.

Puis arrive un jour où je décide d'arrêter le lycée pro sur conseil des professeurs, ma mère abdique et moi aussi. C'est alors que je trouve un apprentissage, premier travail, première paie.

 

Je ne suis pas habitué à l'argent, faut dire aussi qu'à l'école on ne parle pas de ces choses là, à croire que c'est tabou. Heureusement il y a la famille qui est là et qui peut me conseiller sur la gestion de mes "finances".

 

Pour ne pas me planter

- je dois avoir toujours une réserve d'argent sur un livret.

- Je n'achète pas les fringues dernière mode, elles coutent trop cher

- Je n'achète pas non plus les derniers jeux vidéos, disques, films

- J'évite d'aller au snack à tout bout de champ.

 

Bon ok, mais ça fait beaucoup tout ça, je peux rien faire alors ?

Les fringues

- Si on peut s'acheter des fringues, mais on attendra les soldes ou bien on fait un tour dans les dépots-vente, les friperies, souvent on y trouve des trucs pas chers et hors du commun, pareil pour les shoes sauf évidemment cas express (obligé de chaussures parce celles qu'on porte est trouée par exemple).

Les jeux vidéos, disques, films

- Il faut savoir une chose c'est que lorsqu'un jeux vidéo, disque ou film vient de sortir, il est à son prix maximum. Donc on attendra quelques mois, le prix aura baissé entre temps et on pourra se faire plaisir sans problème et puis au moins papa et maman verront que je fais attention à mes dépenses.

Le snack

- Bon ok, c'est vrai  maman n'était pas pour aller tout le temps au snack mais c'est pas pour autant que moi je dois en faire une overdose ! Et puis financièrement 5 euros par jour sur 5 jours, ça fait 25 euros la semaine, je ne vous fais pas un dessin si on multiplie 25x4 (4 = 4 semaine soit 1 mois).

 

 

 

 

 

Une réserve d'argent sur un livret, pourquoi ?

Parce qu'il arrive un jour, où on devient adulte, où on se marie ou pas, où on a des enfants et qu'il faudra payer ses factures, loyer...Imaginez une seconde qu'il vous arrive un pépin, style plus d'argent sur votre compte courant pour payer , il vous restera votre argent sur votre livret !.

 

 

Voilà, je sais que c'est toujours tentant de se faire plaisir surtout quand on est jeune, nous sommes tous passé par là mais il faut savoir être raisonnable, ça servira pour plus tard. Avoir une bonne gestion de son argent c'est se préserver de ce que peux nous réserver le futur et nous apprend que certaines choses sont obligatoires et d'autres facultatives.

 

 

 

 en espérant que ces quelques infos vous auront-été utiles.

 

A bientôt les jeunes !

 

 

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 10:26

bloggif 500c4c3e83cdcHello les jeunes,

 

Aujourd'hui nous allons aborder un sujet qui pourrait bien changer le cours de votre adolescence mais qui pourrait aussi vous perturber parce-qu'à 16 ans on est toujours pas très sûr de ses choix. Je vous demanderais donc avant de foncer tête baissée, de vous poser la question : Est-ce que s'en vaut la peine ?

 

Allons y gaiement.

Mardi 22 octobre 2013 apparaîssait sur le journal métronews, un article qui ne m'a pas laissé indifférente. En effet, la Ministre déléguée chargée de la Famille, Dominique Bertinotti planche sur un futur projet de loi sur la famille, celui-ci comporte une mesure phare : un nouveau statut juridique pour les 16-18 ans, qui ouvrirait le droit de vote aux élections locales, permettre de créer une association sans l'autorisation préalable des parents ou encore d'avoir un plus grand choix personnel concernant l'orientation scolaire et avenir professionnel. L'objectif : "Responsabiliser les adolescents pour en faire des citoyens éclairés''.

 

En gros ça veut dire quoi ?

A l'heure actuelle, les adolescents n'ont pas le droit de voter aux élections locales ni de créer une association tout seul, hors là avec ce nouveau statut juridique ils y  auraient droit .

 

Oui bon d'accord, mais qu'est-ce qu'un statut juridique ?

Le statut juridique est en droit français, un ensemble de textes qui règlent la situation d'un groupe d'individus, leurs droits et obligations.

 

Qu'est ce que ça changerait ?

Beaucoup de choses en fait, d'abord le fait d'avoir la possibilité de voter pour les élections locales peut  être une bonne chose comme ça peut être une chose délicate. On ne choisit pas un candidat comme on choisit sa chemise, il faut donc être sûr de son choix et ne pas faire un simple copier-coller de maman-papa qui n'ont pas forcément les mêmes idéaux politiques, si toutefois vous en avez car à 16 ans, il est parfois difficile d'en avoir.

Créer une association, c'est bien beau mais il faut être assez mature pour le faire car les démarches sont assez longues et laborieuses. Et oui on ne crée pas une association sur un simple claquement de doigts, on n'est  pas Joséphine ange-gardien qui veut !.

 

Les questions que je dois me poser avant de foncer tête baissée

Est-ce que je m'interesse suffisament à la politique ?

Si j'avais à choisir entre une émission politique ou une émission qui parle de jeux vidéos, musique ect...qu'est ce que je choisirais ?

Est-ce que je peux citer sans me tromper, le nom de tout les ministres français ? (sans tricher)

Est-ce que je préférerai consacrer mon temps libre à mon association ou pour les garçons jouer au foot avec les copains et pour les filles, faire du shopping avec les copines tout en bavant sur les photos de Justin Timberlake et des boys band anglo-irlandais One Direction ?

 

Après m'être posé toutes ces questions, il y en a une qui est primordiale

Est ce que je me sens suffisament mature pour m'engager dans tout ça ?

 

 

Les français, adultes et jeunes. Qu'en pensent-ils ?

 

Cette mesure phare agite l'opinion, en effet 82% des personnes intérrogées en septembre sont opposées à une telle réforme. Près de la moitié se disent même très opposées.

Le plus ironique dans tout ça c'est que seulement 22% des 18-24 ans sont pour, les autres ne sont guère plus convaincus que leurs aînés.

 

 

Et vous alors, jeunes gens qui me lisez, qu'en pensez-vous ?

 

 

 

 A bientôt !

 

 

.

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 21:51

 

La contraception...sujet qui brûle les lèvres de tout les ados. Comment arboder ce mot sans se sentir gêner, pas facile d'entreprendre une discussion avec les parents, qui bien évidemment pourraient s'écrier : " Mais tu n'y penses pas ! à ton âge !!! Tu as le temps d'avoir des rapports avec quelqu'un"

 

Et  voilà vous le jeune un peu désorienté, ne sachant plus quoi faire. Vers qui se tourner, qui aller voir pour être écouté, conseillé et surtout, surtout pouvoir obtenir un moyen de contraception sans pour autant passer par la case "parents".

Car oui même pour les mineurs (es) pas besoin de passer obligatoirement par la case "parents" pour obtenir un moyen de contraception.

Les centres de planification et d'éducation familiale sont là pour répondre à vos questions comme par exemple au sujet de la grossesse, la contraception, l'interruption volontaire de grossesse, aux infections sexuellement transmissibles.

 

J'ai pas d'argent, comment je fais ?

Il n'y a pas lieu de s'inquiéter, les consultations sont gratuites. C'est le département qui prend en charge les consultations, les examens para-cliniques, la délivrance d'une contraception.

 

Je ne veux pas que mes parents le sache.

Les parents ne sauront pas ce vous dites au centre, les consultations sont strictement confidentielles.
par la suite, libre à vous d'en parler ou non aux parents.

 

comment contatcter le centre de planification le plus proche ?

C'est simple, il suffit de télécharger la brochure "Contraception et sexualité, des réponses à vos questions" sur www.var.fr, rubrique Solidarités/Planification et éducation familiales.

 

 

 

LE PRESERVATIF C'EST FANTASTIQUE !

 

 

 

 

Pour les garçons et les filles

 

Pour les garçons

Ce n'est pas parce-qu'une fille prend un moyen de contraception qu'elle n'a aucunes maladies sexuellement transmissible, pensez donc à mettre un préservatif. Comme son nom l'indique "il préserve".

Pour les filles

Ce n'est pas parce qu'un garçon vous dit que vous êtes la plus belle qu'il faut avoir un rapport non protégé, exigez de lui, qu'il mette un préservatif.

 

 

 

 

 

allez à bientôt les jeunes pour d'autres news !

 

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article

Présentation

  • : Les news de rosechocolat
  • Les news de rosechocolat
  • : La recette de mon blog : Une pincée de tendances mode fashion et rock, un brin de bien-être et de beauté, un soupçon de loisirs, 1 gramme de cuisine et une bonne dose de zik ainsi que les sujets d'actualité pour les petits budgets et les femmes rondelettes. En mélangeant le tout on obtient un joyeux bazar prêt à être dévoré ! (sourire)
  • Contact

Texte Libre

Recherche

MOMENT D'EVASION

eo8FD

 

 

j'ai soif !

barman