Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 17:02

 

En Occident, on qualifie souvent la gastronomie japonaise par les sushis et le wasabi, seulement voilà à défaut de vous décevoir la cuisine nippone est loin d'être dépourvues de bons plats.

Il faut tout d'abord savoir que pour les japonnais, manger n'est pas une banalité, ça fait partie intégrante de la culture nippone, ainsi les modes de préparation, de cuisson et de consommation sont tout un art tout comme d'ailleurs le maniement de la baguette car il est très mal vu d'utiliser une fourchette et de manger avec ses doigts (sauf pour les fruits et quelques fruits de mer).

Le Japon comme tout autre pays d'ailleurs, a emprunté des éléments pour leur cuisine. Ils se situent au nombre de 3 et sont issues de la Chine : le riz, le thé et le soja.

 Bien que leur cuisine est évoluée, adoptant parfois quelques notes occidentales ; on peut constater que le riz est l'élément de base comme de fête. A côté du riz, on y trouve aussi les nouilles qui elles aussi ont beaucoup de succès, celles-ci se dégustent chaudes ou froides et toujours accompagnées de sauces. L'accompagnement n'est pas en reste car les légumes cultivés dans le pays du Soleil-Levant présentent une grande variété, la viande quand à elle est largement remplacée par le poisson et les algues ; donc on en mange très peu.

 

A chaque région, sa manière de cuisiner

Autour de Kyoto, les coutunes culinaires sont différentes de celles de Tokyo, les spécialités seront élaborées en étant cuites par ébullition, à la vapeur ou bien encore à l'étuvée.

A Tokyo et ses alentours on mettra l'accent sur la découpe, la capitale est d'ailleurs la ville la plus étoilée du monde.

 

Comme je le disais plus haut, les Japonnais consomment beaucoup de poisson, de crustacés, des coquillages et des algues (bien plus que les autres peuples du monde). Mais malheureusement la forte contamination de la mer par l'eau radioactive s'écoulant de la centrale de Fukushima ont ammené à quelques modifications alimentaire tel que les plats à base d'anguilles qui était un mets pour fins gourmets, elle est désormais interdite à la consommation.

Par contre on aura plaisir à savourer de nombreux plats de la mer préparés devant nos yeux en sashimis - tranches de poisson cru- souvent confondu avec le sushi, qui lui est une préparation à base de riz vinaigré.

2 sortes de sushis

Le premier est les nigiri qui sont des petits canapés de riz vinaigré couvert de le plus souvent de poisson cru, le second est le norimaki qui sont des paupiettes de riz fourrées de poissons cru ou de légumes et enrobées d'une feuille d'algue séchée.

 

 des sushis maki (rouleaux)

 

Et enfin pour finir dans les produits de la mer il y a les algues. Les Japonnais rafolent des algues, elles sont ramassées au large ou cultivées délicatement dans des criques abritées, donc aucun risque de contamination. Très riche en protéïnes, vitamines et sels minéraux, elles sont très appréciées et en accompagnent  de nombreux plats.

 

Même si la viande n'est pas l'élément d'actualité au Japon, on trouve tout de même le boeuf de Kobe. Celle-ci est une viande extrêmement délicate, très réputée pour sa tendreté et sa texture persillée. Elle est préparée de différentes façons, en steak, sukiyaki ou shabu-shabu ou encore en sashimi (fines lamelles de viande crue), ainsi qu'en teppanyaki '(grillé sur une plaque en fer).

Ce mets est un aliment cher au Japon mais il est toutefois conseillé de le tester au moins une fois.

 

Passons maintenant aux épices, fines herbes et condiments.

Nous le savons, eux le savent, tout le monde sait que pour relever un plat et lui apporter un petit plus, les épices, fines herbes et autres condiments sont nécessaires pour l'élaboration d'un plat réussit.

Donc voici ce que l'on peut trouver dans les recettes nippones.

Il y a tout d'abord le  plus connu de tous, le fameux Wasabi. Le Wasabi est une épice très piquante, présentée sous forme de crème de couleur verte assez vive avec plutôt un joli aspect, elle nous attire mais attention ! son goût est très fort. On en trouve généralement en couche épaisse dans les sushis.

Le Raifort, non ne dites pas que vous ne connaissez pas parce que là je ne vous croirais pas, puisqu'en effet la racine du raifort à la saveur très forte, piquante et poivrée est l'ingrédient principal du Wasabi.

Le gingembre appelé shôga (à ne pas confondre avec le mot soja) est un rizhome de couleur rose utilisé frais, sous forme de jus ou mariné, on le retrouve dans les plats tels que les sushis ou les sashimis .

Puis nous avons enfin le Soja, qui est un ingrédient indispensable à la cuisine japonaise. Il est utilisé sous diverses formes, comme par exemple la farine de soja, le lait de soja, le tôfu (sorte de fromage), le natto (fabriqué à partir de graines fermentées à la consistance gluante) et le miso qui est fabriqué à partir d'une pâte de soja fermentée.

 

 racine de raifort

 

 

 

Quand aux patisseries, le Japon compte bien moins de variétés de patisseries que de shushis. Souvent faite à base de pâte de haricots rouges sucrée ou de pâte de riz.

Par contre le thé vert à sa propre patisserie, une sorte de gâteau sec peu sucré et très pauvre en goût, le higashi.

 le daikufu (à base de mochi -pâte de riz)

 

LES BOISSONS

Jadis l'eau était beaucoup consommée, mais après la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011 l'eau a été contaminée, même si de nos jours le niveau de radioactivité sont redevenus assez faibles, les japonais s'en méfie encore un peu.

 

Parmis les boissons favorites des Japonais, il y a le thé mais aussi la bière et le saké.

Le thé

Qu'il soit chaud en hiver ou froid en été, les Japonais passent leur temps à boire du thé, principalement le thé "matcha", thé vert dont les feuilles réduites en poudre donne une fois mélangé à l'eau frémissante (et non bouillante), un thé mousseux et amer. (perso je n'en raffole pas)

En général, les repas sont servis avec un bol de thé vert.

Bon évidemment les puristes seront déçus car le thé vert s'achetant partout on peut le trouver soit en canettes soit en sachets sous vide.

La bière

Très populaire au Japon, la bière est appréciée. Il existe 4 grandes bières au Japon : Asahi, Kirin, Sapporo et Suntory. Généralement blonde avec un taux d'alcool à 5 %, leur noms viennent de la région où elles sont produites.

 

 le thé matcha et sa petite patisserie

.Image illustrative de l'article Matcha thé matcha

 

 

Venons en maintenant au fameux saké

Alcool de riz de référence, la légende veut que les dieux aiment l'alcool et principalement celui-ci, c'est donc à leur tour que les hommes on prit goût et qui par conséquent est devenu la boisson nationale des Japonais.

En théorie la recette du saké est simple : du riz et de l'eau. -(je n'en dirais pas plus ;)

Il ne se conserve pas plus d'1 an après sa mise en bouteille. L'exeption est le Koshu (vieille réserve), qui est un saké de couleur jaunatre et à la saveur mielleuse, il se conserve 10 à 20 ans.

Mais attention toutefois lorsqu'on emploi ce mot car en Japonais, le mot "saké" désigne en réalité, toutes les boissons alcoolisées.

 

imagesCAM21BE5

Vin et beaujolais nouveau

Les Japonais produisent, consomment et importent de plus en plus de vin, du français au sud-américain en passant par l'australien. Les Japonais veulent chaque année être les premiers à goûter le « beaujolais nouveau ». Son arrivée est un véritable événement sur l'Archipel.

 

 

 

 

 


 Et comme je suis gentille, je vous met un lien vers la recette des Mochi, dessert traditionnel japonais. Vous verrez celle-ci est simplifié donc plus facile à réaliser, mais le goût est quasi identique ;)
 lien : http://www.sugarnsale.com/2013/04/mochi-le-dessert-traditionnel-japonais.html

 

Et comme je suis encore gentille, je vous met un lien d'un site où vous pouvez vous approvisionner au cas où si vous habitez un endroit perdu comme moi.

http://www.laboutiquedujapon.fr/epiceriejaponaise/

Partager cet article

Repost 0
Published by rosechocolat - dans JE ME CULTIVE
commenter cet article

commentaires

pauline 06/09/2016 15:30

les pâtisseries ronde semble un peu au macaron

Nicolas Sugar'n'Salé 06/03/2015 09:01

Bonjour

en faisant le tour des liens qui me référencent, je suis tombé sur cet article.
Je vous remercie pour votre exemple quant au Mochi facile à faire ^^

Béné 02/04/2014 15:42

Article intéressant mais hélas truffé d' (énormes) fautes !

L'anguille n'est absolument pas interdite à la consommation ! J'en ai encore mangé la semaine dernière. Par contre les poissons et crustacés provenant du voisinage de la centrale Fukushima sont eux
interdits.

On mange aussi pas mal de viande, en quantité moindre que le poisson certes mais ce n'est ni rare ni pas d'actualité.

Les pâtisseries accompagnant le thé vert se nomment "wagashi".

L'eau est bien évidemment consommée en grande quantité ! La situation de la centrale n'a rien changé pour la grosse majorité du pays qui peut continuer à boire l'eau du robinet. Mais les japonais
préfère l'eau en bouteille (et ce n'est pas en rapport avec la catastrophe).

Le thé macha est consommé rarement. Le thé bu quotidiennement est complètement différent.

Présentation

  • : Les news de rosechocolat
  • Les news de rosechocolat
  • : La recette de mon blog : Une pincée de tendances mode fashion et rock, un brin de bien-être et de beauté, un soupçon de loisirs, 1 gramme de cuisine et une bonne dose de zik ainsi que les sujets d'actualité pour les petits budgets et les femmes rondelettes. En mélangeant le tout on obtient un joyeux bazar prêt à être dévoré ! (sourire)
  • Contact

Texte Libre

Recherche

MOMENT D'EVASION

eo8FD

 

 

j'ai soif !

barman