Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 17:08

Après la France, l'Italie, la Finlande et la Russie, je vous propose de poser vos bagages le temps de quelques articles, au Pays du soleil levant, autrement dit : le Japon.

 

Le Japon ce n'est pas seulement les mangas, les robots, les jeux vidéos et les geïshas, c'est toute une culture et une façon d'être qui parfois nous dépasse, c'est un archipel fascinant doté d'une civilisation très raffinée.

 

Jadis innaccessible pour tous les budgets, le pays est devenut avec la baisse des tarifs aériens et la montée en force de l'euro depuis 2000, un pays plus abordable où il est possible de voyager en routard avec un petit ou moyen budget. Bien sûr il faut ajouter à ça la grande volonté du Ministère du Tourisme au Japon d'ouvrir le pays à un nouveau tourisme bien plus économique.

 

Parmis les villes il y a bien sûr Tokyo mais aussi Kyoto, l'ancienne capitale impériale, ville des arts et des geïshas, du thé et de l'ikebana. Nous pouvons donc constater que cette dernière est beaucoup plus délicate que la précédente qui elle, à l'inverse de Kyoto, est un univers urbain électrique, trépident. Quant à Nara c'est le berceau artistique et religieux, où aristocratie et boudhisme se mélange. Puis nous avons enfin Nikko, haut perchée dans ses montagnes, Kamakura au bord de la mer, Hakone la porte du Mont Fuji, symbole majestueux du Japon qui est tout simplement magnifique au printemps lorsque les cerisiers sont en fleurs.

 

Un cerisier en fleurs devant le château de Matsue au Japon en 2003.

 

L'archipel c'est tout un art, l'art paisible des paysages puisque lorsqu'on s'éloigne des côtes, on découvre un Japon presque sauvage avec des montagnes aux versants couverts de forêts, volcans aux sommets enneigés et lacs d'altitude.

Et le clou qu'il ne faut pas manquer, les sources thermales, les fameux onsen ? qui est le nec plus ultra du savoir-vivre japonais.

 

 

 

 

photo : temple et cerisier -journal 20 mn

 

_________________________________________________________________________

 

Dans mes prochains articles, on y parlera gastronomie et boissons,  musique et culture, endroits incontournables à visiter...

 

 

 

 

Repost 0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 15:11

imagesCA6SPWXT

 

Les beaux jours arrivent et on recommence à sortir de plus en plus, mais faut-il que le porte monnaie suive et ça c'est pas toujours évident. Alors pour palier à notre petit budget et s'offrir malgré tout une pause gourmande, un '"passeport" crée en 1989 a une nouveauté à son actif puisque c'est avec un véritable slogan qui ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd : Deux couverts servis et seulement un repas à payer !
Que nombre de personnes pourront enfin s'offrir un restaurant sans trop se ruiner.

 

C'est en effet ce que propose le Passeport gourmand dans 45 restaurants du départemement du Var ou limitrophes. En effet, les restaurants partenaires ont préféré investir dans une assiette où mille et une saveur feront valser nos papilles plutôt que dans la publicité et ainsi vous invitent  avec l'argent économisé, à déguster de bonnes bouteilles.

 

Si quelques règles d'utilisation sont à respecter comme la réservation obligatoire par exemple, ce guide vous offrira bien du plaisir.

 

Le seul inconvénient majeur dans tout ça, c'est qu'il faut quand même mettre une grande main dans le porte monnaie pour l'achat du guide dont le prix est de 55 euros.

Mais si s'en vaut la peine, alors pourquoi pas !

 

Pour plus de renseignements

http://var.lepasseportgourmand.fr

 

 

bonne appétit !

Repost 0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 10:00

 

Qui a dit que dans le sud de la France, on était fainéant ?....Ce n’est en tout cas pas le cas d’Arnaud Donckele, chef de La Vague d’Or à Saint-Tropez depuis 2005 puisqu’il a rejoint le cercle très fermé Des 3 étoiles (Guide Michelin –édition 2013) La France possédant par ailleurs seulement 27 établissements.

 

 A seulement 35 ans, il décroche la 3ème étoile tant convoitée des chefs cuisiniers. Son expérience et sa formation chez les grands noms de la cuisine française ont contribué à cette reconnaissance car.

En effet, Arnaud Donckele a été formé chez Michel Guérard (3 étoiles à Eugénie-Les-Bains), avant de passer chez Alain Ducasse, autre chef multiétoilé, pour ensuite être l’adjoint de Jean-Louis Nomicos lorsqu’il était chez Lasserre (deux étoiles).

 

Nous ne pouvons que lui souhaiter une bonne continuation et on croise fortement les doigts pour qu’il puisse conserver ses 3 étoiles.

 

A bientôt pour un nouvel article !

Repost 0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 18:21

 

Qui a dit qu’une certaine catégorie de personne n’avait pas le droit d’accéder à un diplôme ? Qui a dit aussi qu’une certaine catégorie de personne n’était pas capable de se débrouiller comme de vrais professionnels. Allez ne me dites pas que ça ne vous a jamais frôlé l’esprit de penser qu’une personne dite « handicapée » ne pouvait pas avoir un niveau équivalent à quelqu’un qui n’aurait aucun handicap.

 

C’est en effet à l’hôtel Posseïdon que l’espoir a été retrouvé par des personnes en situation de handicap qui ont pour la plupart reçu leur diplôme ou pour certains validé leur expérience avec le dispositif de la V.A.E.

21 travailleurs handicapés de l’Esat Poséïdon à la Seyne sur Mer ont obtenu par la reconnaissance des compétences et des savoir-faire leurs titres professionnels comme agent de restauration, serveur en restauration, ouvrier du paysage…

« ce processus permet véritablement aux personnes en situation de handicap d’accéder aux droits de tous, d’être reconnues officiellement dans leur compétence professionnelles en obtenant des titres ou parties de titres professionnels délivrés par le Ministère de l’ Emploi sous l’égide de l’AFPA. Il permet également la construction d’une filière professionnelle entre les Esat et les entreprises » explique Véronique Albertini, directrice de l’Esat.

 

On peut donc aisément associer l’hôtel Posséïdon comme un une vague d’espérance puisqu’ une trentaine de travailleurs handicapés se sont inscrits dans la démarche à partir de leur projets annuels d’aide et de soutien par le travail pour surfer jusqu’à une vraie reconnaissance de leur compétence.

 

Souhaitons leur bonne chance et une bonne réussite.

 

coucher de soleil aux Sablettes

 

Alors si l'envie vous prend de faire un tour du côté des Sablettes près de Toulon, vous  pourrez toujours séjourner chez eux.

http://www.le-poseidon.com

Repost 0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 17:01

 

Il pleut des parfums et des fleurs à Fayence, tel est le titre de mon article car en effet dans celui-ci je parlerai du pays de Fayence et de la culture des fleurs mais pas n'importe quelles fleurs.

 

Effectivement cette culture porte essentiellement sur les fleurs à parfum, elles sont cultivées au  Domaine du Clos de Notre Dame. L'exploitation datant des romains, elle a été récupéré en 1865 par la famille Rebuffel qui vont en plus de la vigne et des oliviers déjà existant, développer la culture des plantes à parfum puisque la proximité avec Grasse mais également la terre et l'exposition de Fayence en font un territoire privilégié.

Le Domaine possède 2 hectares de roses à parfum, celles-ci représentent 20% de leur activité et la rose phare, celle qu'on pourrait appelé la rose des roses, la centifolia, toute petite et très parfumée, elle est utilisé par Chanel pour son n°5.

 

 

la centifolia

 

Par ailleurs, un champ pilote a été mis en  place pour faire des mini-extractions afin de voir ce que ça donne.

Il y a des tubéreuses, du jasmin, de la violette, des iris, de la lavande, de la sauge ect...

Le but est de pouvoir récolter les fleurs toute l'année !

 

Repost 0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 17:11

imagesUne décoration moderne, une cuisine soignée, un service de qualité et une possibilité de réserver sa table par internet, le restaurant Le Font Clos à Draguignan réunit tout les atouts d'un établissement moderne.

Oui mais alors me direz vous : qu'a t'il de si particulier ?

C'est simple Le Font Clo est un restaurant pédagogique puisque le personnel en salle, les travailleurs usagers de l'Etablissement et  et Services d'Aide par le Travail (Esat) les Romarins à Draguignan, apprennent les métiers de la restauration.

Après l'atelier blanchisserie, le restaurant Le Font Clo est un bel autre outil d'application pour l'Esat les Romarins.

Ici le personnel en apprentissage y trouvent soutien, compréhension et ils acquiert de la confiance et nous client pouvons profiter de savoureux petits plats servit avec délicatesse et je dirais presque avec professionnalisme.

 

Fort de son succès et uniquement par du bouche à oreille, après seulement deux mois d'ouverture il affiche souvent complet, il est donc vivement conseillé de réserver.

Nous pouvons remercier le Conseil Général du Var, la Croix Rouge Française, le gestionnaire du foyer et l'Adapei du Var, exploitant du restaurant qui par leur soutient ont pu largement contribuer à ce projet.

 

Alors si desfois vous voulez grignoter un morceau et profiter d'un moment de quiétude, n'hésitez pas a aller au restaurant le Fon Clo, saveur des plats assurés !.

 

 

Restaurant le Font Clo, le midi du lundi au vendredi

avenue de la Vaugine

Draguignan

Réservation : 04.94.76.94.42 ou le font clo

Repost 0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 10:05

Si Saint-Petersbourg c'est la bohème, les artistes et autres bar-resto originaux, c'est aussi jardin, canaux et petites villes qui en font le charme.

En effet, le jardin d'été est un jardin public dite "à la française", situé au coeur de la ville il a été réalisé entre les années 1704 et 1719 sur un plan esquissé par le tsar Pierre Le Grand. Il borde la Neva qui le longe au nord et est par ailleurs entouré par le canal des Cygnes à l'ouest, la Fontanka à l'est et la Moïka au sud.

 

Image illustrative de l'article Jardin d'été (Saint-Pétersbourg)

 

Jardin d'été

 

 Statue de Cérès de Thomas Quellinus

 

 

 

La Neva à Saint-Pétersbourg. La Neva

 

A l'origine Saint-Petersbourg s'étendait sur plus d'une centaine d'île crée par les bras de la Néva, ses affluents et canaux artificiels. Sur l'une des principales îles se trouve les quartiers ouvriers, l'île Petrogradski sur la rive droite. l'île Vassilievski est quand à elle la plus grande, elle fait face au golfe et est occupé par les principaux locaux de l'université. Au nord de ces 2 îles, il y a l'île de la Croix qui hébergeait le stade Kirov qui par ailleurs est remplacé par un nouveau stade, enfin sur l'île Elaguine se trouve un grand parc de loisirs.

 

 Stade de foot

 

 

   
   

 

 

Les canaux les plus connus quant à eux sont siués sur la rive gauche. Il y en a 3. Le plus large la Fontanka situé à l'extérieur, les canaux Moïka et Griboïedov plus sinueux. On compte 342 ponts de style architectural varié qui permettent la circulation (pont du Palais, Pont de la Banque...)

Chaque nuit, lorsque la Néva est navigable soit d'avril à novembre, les tabliers de 22 ponts qui sont sur la Néva et les principaux canaux sont levés pour laisser passer les navires entrant et sortant de la mer Baltique.

 

Canal Gribôïedov

Canal Zimni dans le centre-ville

Image illustrative de l'article Pont du Palais

 

Le pont du Palais

 

Les nombreuses îles et canaux de la ville

 

Prochaine destination....? je vous laisse deviner !

Repost 0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 12:51

File:Певческий мост.jpg

 

Saint-Petersbourg est la ville la plus européenne et la plus moderne de Russie. Berceau par excellence de Tchaïkovski, elle a toujours attiré la bohème, les artistes et les marginaux de tout horizon. Bien que l'Ermitage est réputé dans le monde entier, peu de personnes savent que la ville a une scène d'art contemporain en pleine effervescence avec un partage de galeries branchées et de centres d'art underground.

C'est d'ailleurs dans une ancienne usine à pain transformée en centre culturel d'avant-garde que se trouve le Loft Project Etagi, haut lieu de l'épicentre artistique actuel. Doté de 5 étages, ses murs lézardés abritent les oeuvres de plasticiens, sculpteurs, photographe, peintres, designers et créateurs de mode.
Son grand espace permet entre autre d'abriter également 2 boutiques de mode dédiées aux créations de jeunes stylistes, une librairie entièrement consacrée au design, un bar à vin... et tenez vous bien, une petite auberge de jeunesse !

.

le palais d'hiver, vu depuis la Néva

 

Musée de l'Ermitage - Palais d'Hiver

plus grand musée du monde

ssld1

 

 Loft Project Etagi 

 

Après avoir visité ces deux musées, allons au centre Pushkinskaya 10 qui vaut il faut bien le dire, le détour. Monument du Saint-Petersbourg culturel, ce squat immense, inauguré en 1989 abrite le 1er "musée de l'art non-conforme" du monde, exposant des artistes de la seconde moitié du XXe siècle tel que Alexander Arefyev, Vladimir Shagin ou bien encore Ye.

La galerie Borey s'étendant en longueur dans un réseau de tunnel enchâssé tapissés d'oeuvres subversives vaut aussi le détour.

Si par contre nous préférons quelque chose de plus conventionnelle il faudra allé à la galerie Album.

 

Mais comme je vous l'ai fait comprendre, les Pétersbourgeois raffolent de design, de mode et de stylisme.  Avec une âme inconditionnellement créative, ils sont toujours à l'affût de nouveauté. Ainsi dans les rue de la ville on ne pourra que constaté qu'une faune bigarrée et cosmolite aux différents look donne aux rues de la ville un air de défilé de mode, notamment sur Perspective Nevski, qui est l'une des artères principales de la ville où la majorité des commerces, banques et la vie culturelle nocturne est situé dans cette zone.

 

 

Perspective Nevski

 

 Les femmes russes à la pointe de la mode

 

Mais partons justement à la découverte de ces trésors qui font la mode russe  en allant tout d'abord dans les brocantes excentriques ou marchés vintage, les évènements sont consacrés aux jeunes designers, en effet pendant plusieurs mois et ce de mars à mai, l'Ateliermarket organisé dans le club l'Atelier, permet aux jeunes styliste de mode, d'accessoires et de bijoux fashion de venir exposer et vendre leur créations. Par ailleurs nous pouvons nous rendre aussi dans le "Free'k Bazar" qui se tient toutes les semaines dans le club Delaruk où les exposants nous ferons découvrir des objets et vêtements insolites, surtout quand il est organisé l'exposition de " Trash Design" qui là pour le coup est vraiment très original, je dirais un peu trop original puisque dépassant à mon goût l'extravagance, en effet on peut y voir par exemple des robes en filets de pêche.
Dans une optique plus chic, on se tournera vers la boutique multimarques Fashion Capture, dont la récente ouverture a fait sensation dans le monde de la mode. Sur un seule espace les stylistes russe les  plus cotés sont rassemblés, cela va de Jana Segetti à Chistova&Endeurova en passant par Chelyshev et bien d'autres encore.

 

En fait la mode russe pourrait se définir entre les canons occidentaux et la traditon vestimentaire russe, ce qui permet donc d'avoir un regard neuf et ainsi de pouvoir rivaliser sans complexe avec la scène internationale.

 

 

 

Boutique vintage

 

 

 

 

Jana Sagetti

 

chelyshev

 

 

Après avoir arpenté les rues de Saint-Petersbourg, il fait bon de se poser dans les nombreux bar-restaurants colorés, fantaisistes. Le bar Purga en fait d'ailleurs partie. Dans une ambiance très kitch, on y est accueillit par des bonhommes de neige et lapins. Dès que minuit aura sonné, on a droit a des serveuses déguisées en lapines qui nous invitent à célébrer le réveillon avec elles, car la particularité de ce bar est qu'on fête la nouvelle année tous les soirs !

Après avoir assisté à un concert de jazz, on fera un saut au restaurant végétarien Botanika. Dans une ambiance mi-ethno, mi branchée, on y trouve une carte riche faite de plat végétarien du monde entier avec en prime en toile de fond des plantes vertes et une musique chaleureuse et feutrée

 

 

 

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 19:43

imagesCA6SPWXT

 

Chose promise, chose dûe.

On part aujourd'hui à la découverte de la gastronomie russe, nous connaissons tous évidemment le bortch mais connaissons nous les autres plats, certains passionnés par la Russie ou les russes eux-même connaissent mais nous ? non n'est-ce pas, moi non plus. Je vais donc découvrir avec vous.

 

 

 

 En entrée (zakouski) nous trouvons bien évidemment le roi-caviar, le vrai, le 'noir' mais aussi le rouge qui sont des oeufs de saumon et puis les autres "caviars" qui eux sont à base de légumes, caviar d'aubergine ou de courgette. Ensuite nous avons les poissons fumés crus ou cuits ou bien salé comme l'esturgeon, saumon, flétan, hareng....

Les Russes adorent les champignons, un rite veut que la collecte appellé aussi chasse silencieuse soit entièrement respecté, leur salaison est un véritable délice, on en fait d'ailleur des pirojki, chaussons à la viande, au chou et au champignons.

Outre le fait que les Russes soit maître dans l'art de cuisiner les champignons, ce sont aussi des pros en salade, il est d'ailleur fortement recommandé de goûter à la seliodka pod chouboy (traduction : hareng sous manteau), ce qui sert de manteau aux petits morceaux de hareng salés est un mélange de betteraves et de carottes râpées, de dés de pommes de terre et de mayonnaise.

Ce que eux appellent la "viniegriet" n'a aucun rapport avec de la vinaigrette, en fait la vinaigrette à la russe est une salade dans laquelle on mélange betterave et pomme de terre ni plus ni moins.

Les zakouski accompagneront tout le repas : ils servent à "faire passer" la vodka, si si c'est vrai !

 

Passons maintenant au piervoye (la soupe).

Là se sont les choses sérieuses qui commencent, elle est effectivement une composante quasi obligatoire d'un repas complet. Piervoye signifie d'ailleurs "premier", il y a le chtchi qui est une soupe au chou généralement servie avec de la crème fraîche ou bien le borchtch, qui est comme tout le monde sait une soupe à base de betteraves. Plus familliale on trouvera les oukha (soupe de poisson). La solyanka quand à elle peut être à la viande ou au poisson et comprend des petits morceaux de cornichons salés et est relevée d'olives. Mais ça ce sont toutes des soupes d'hiver, celles qui tiennent chauds au corps. Alors parlons aussi des soupes d'été que l'on mange froide tel que l'okrochka qui est à base d'une boisson fermenté appelée le kvas dans la composition de laquelle entrent différents légumes cuits et crus ainsi que de petits morceaux de viande ou bien de saucisson bouilli.

 

le chtchi

 

Passons maintenant au plat de résistance appelé Vtaroye

Vtaroye veut dire : le deuxième.

Là aussi nous trouvons un large choix, les goloubtsi, choux farcis en passant par les pelmeni et varienniki sont en quelque sorte de raviolis fourrés a la viande et aux oignons que l'on peut faire griller ou bouillir. Et bien sûr nous ne pouvons pas passer à côté du boeuf Stroganow qui est un incontournable dans les menus des restaurants traditionnels, alors s'il vous plaît ne prenez pas de steak frite car se serait vraiment dômmage de passer à côté de ce très bon plat.

Un plat familliale par excellence est la solyanka dont il existe p lusieurs variantes mais dont la base est du choux grillé.

 

En dessert nous avons le Paskha qui est un gâteau traditionnel russe de Paques, la Vatrouchka qui est une sorte d'omelette.

 

 Vatrouchka
 le Paskha

 

  Un peu de douceur ça vous tente ?

 

 

  

 

Les konfiéty, non je ne parle pas de confettis mais de bonbons ! Parmis les bonbons les Russes raffolent des kilioukvas (canneberge), des baies qui viennent du Nord, ils les préfèrent enrobées de sucre glace en prenant le thé. On en trouve aisémment dans les supermarchés.

OUI MAIS EN BUVANT DU THE ALORS !!!

 

 

 

 

 

 

Oui les Russes boivent eux aussi du thé, on sert d'ailleurs celui-ci avec des pirojki fourrés au coulis d'abricots ou de fruits rouges ou bien encore avec des blintchiki, petites crêpes généralement fourrées elles aussi avec pleins de bonnes choses. A vous donc de découvrir.

 

Mais nous ne pouvons pas passer à côté de la cuisine du Caucase et d'Asie centrale, certains plats vaut être la peine d'être découvert comme le plov qui est un plat de viande, de riz, celui-ci est typiquement ouzbek mais on peut le rencontrer aussi en Azerbaïdjan et en Arménie.

La cuisine géorgienne c'est une abondance d'épices et de bonnes herbes, parmis lesquelles on retrouve la coriandre qui rentre dans bon nombre de plat tel que les lobio (haricots rouges dans une sauce aux noix et à la coriandre).

Comme plats en sauce nous retrouvons aussi le tchanakhi et le tchakhokhbili, pour le premier il s'agit de mouton aux aubergines et aux tomates et pour le second c'est du poulet aux tomates et oignons ainsi que bien d'autres ingrédients. La soupe nationale caucasienne est le khartcho à base de mouton et de riz agrémentée aux pruneaux, d'épine-vinette et d'estragon.

Mais la cuisine géorgienne se n'est pas seulement boire de la vodka mais surtout l'occasion de goûter aux vins que propose cette région.

On pourra aussi se laisser entraîner dans une partie de shashlick qui est une coûtume gastronomique la plus conviviale du pays, ce sont des morceaux de porc que l'ont met à mariner la veille au soir dans du kéfir (lait fermenté), de l'oignon ou du vinaigre, on l'a trouve autant en été qu'en hiver, la seule différence sera la double ration de vodka !

 

 un plat de shashlick

 

 

 

 

LES BOISSONS

 

 

 

Comme un peu dans n'importe quel autre pays, le commerce de l'alcool représente une source budgétaire majeure non négligeable, c'est d'ailleurs le principal revenu de l'Etat.

Mais dans les grandes villes, la vodka perd de la vitesse et fait place progressivement à la bière. Les '"Nouveaux Russes" quant à eux ont lancé la mode du vin.

Les principales régions qui fournissenent traditionnellement la Russie en vin se trouve en Moldavie, en Ukraine (en Crimée notamment) et en Russie, entre la mer Noire et la Caspienne.

On trouve volontier sur la table des repas de fête un vin cuit, le Kagor (Cahor local), à l'origine le vin vien de Cahors, puis produit à Massandra, en Crimée.

Quant aux vins français, ils sont facturés trois ou quatre fois le prix qu'ils valent en France, mais également des vins géorgiens, quoique beaucoup moins depuis 2008 mais quand même !

 

Mais ne croyez pas que les Russes soient totalement fachés avec la vodka, ça serait mal les connaître. En effet, là-bas c'est la nourriture qui accompagne la vodka et non l'inverse. Certains zakouski constituent avec la vodka des alliances harmonieuses.

Sachez que nous ne sommes pas obligé de la consommer nature, nous pouvons aussi y ajouter certains aromes de plantes à petites doses, soit encore préparée avec des fruits rouges, dans ce cas là on parlera de nastoïki. 

Mais nature ou parfumée elle se boira toujours cul sec ! 

 

 

  * l'alcool est dangereux pour la santé, à consommer donc avec modération.


Maintenant que vous savez tout sur la cuisine russe, je sais que vous bavez de savoir sur quel site vous pouvez vous rendre pour découvrir tout pleins de recettes qui vous feront chavirer de bonheur, alors suivez le panneau

 

 

 

 

http://www.russecuisine.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochain article :  la musique, le cinéma...

Repost 0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 15:34

 

 

Parce que Moscou ne peut pas se visiter en 1 jour, voilà donc d'autres merveilles à découvrir avec un peu d'histoire à la clé.

 

Après avoir arpenté toute une journée la place Rouge et s'être abreuvé de son histoire, partons maintenant à la découverte d'un Moscou beaucoup plus moderne : Moskva-City.

 

Alors qu'est ce donc ?

Moskva-City n'est ni plus ni moins le surnom donné pour désigné le Centre d'affaire international de Moscou, autrement dit un quartier d'affaires qui est actuellement en intense développement, situé dans le centre ouest près du 3ème périphérique et plus particulièrement sur la berge de Krasnopresnenkiä sur des vieux terrains industriels,c'est une ville à l'intérieur d'une ville, un peu comme Manhattan à New-York puisque son but est de créer un mélange de divertissements, d'espaces résidentiel et un centre d'affaires.

Ce projet ultra-moderne est une première en Russie et même en Europe de l'Est.

C'est en 1992 que le projet a été conçu par les autorités de la ville mais les travaux n'ont débuté qu'il y a que quelques années.

 

 

File:Moscow-City 30.03.2008 05.jpg

 

La tour 2000 et le pont Bagration

 

 

 Alors franchement c'est pas beau la nuit !

 

 

Allez maintenant après avoir fait un tour dans le Manhattan de Moscou, allons faire un tour dans une architecture très Stalinienne inspirée même si ce dernier le niait en bloc de certains buildings venu tout droit des States... (décidemment !).

 

Les 7 soeurs

 

 

En effet la perspective de Staline était novatrice puisqu'il fit construire des grattes-ciel au lendemain de la Seconde guerre mondiale, il avait projeter l'édification de 8 bâtiments afin de symboliser les 800 ans de la capitale (1147-1947) mais aussi une certaine forme de  puissance et de triomphe du communisme. Sept furent finalement construit de 1952 à 1955 et furent surnommés les 'Sept Soeurs de Moscou'.

c'est dans les années 2000 que le style néostalinien aboutissait à la construction de nouveau gratte-ciel et  notmment à l'édification à Moscou du Triumph-Palace qui par conséquent devient la 8ème soeur de Staline.

Ministry of Foreign Affairs building in Moscow, Russian Federation.jpg Ministère des affaires étrangères

 

Kotelnicheskaya Tower 00.jpg

immeuble d'habitation

 

6682 - Moscow - Konyushkovskaya ulitsa(detail).jpg

 

Un autre immeuble d'habitation

 

 

Hôtel Ukraine.JPG

 

Hôtel Ukraine

 

 

Illustration. le Trimph-Palace

Le Triumph-Palace

 

Le Triumph-Palace comprend 57 étages et environ 1000 appartements avec une hauteur de 264,1 mètres. C'est le 5ème gratte-ciel le plus haut d'Europe en 2013. De 2005 à 2007 il fut le plus haut bâtiment d'Europe.

 

 

 continuons notre visite en allant voir

 

 La Maison du Quai

 

 

 

 

La maison du Quai est situé sur l'île juste en face de la Cathédrale du Christ-Sauveur. Typique des HLM de luxe destinés à la Nomenklatura en fait avec l'Université de Moscou l'une des constructions de prestiges les plus significatives.

 

  Bien j'espère que cette ballade au coeur de Moscou peut vous faite comprendre que non seulement celle-ci est chargé d'histoire mais qu'elle est absolument moderne et tourné définitivement vers l'avenir.

 

 

 

Prochain article : Rendez-vous avec la gastronomie 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Les news de rosechocolat
  • Les news de rosechocolat
  • : La recette de mon blog : Une pincée de tendances mode fashion et rock, un brin de bien-être et de beauté, un soupçon de loisirs, 1 gramme de cuisine et une bonne dose de zik ainsi que les sujets d'actualité pour les petits budgets et les femmes rondelettes. En mélangeant le tout on obtient un joyeux bazar prêt à être dévoré ! (sourire)
  • Contact

Texte Libre

Recherche

MOMENT D'EVASION

eo8FD

 

 

j'ai soif !

barman