Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 19:43

imagesCA6SPWXT

 

Chose promise, chose dûe.

On part aujourd'hui à la découverte de la gastronomie russe, nous connaissons tous évidemment le bortch mais connaissons nous les autres plats, certains passionnés par la Russie ou les russes eux-même connaissent mais nous ? non n'est-ce pas, moi non plus. Je vais donc découvrir avec vous.

 

 

 

 En entrée (zakouski) nous trouvons bien évidemment le roi-caviar, le vrai, le 'noir' mais aussi le rouge qui sont des oeufs de saumon et puis les autres "caviars" qui eux sont à base de légumes, caviar d'aubergine ou de courgette. Ensuite nous avons les poissons fumés crus ou cuits ou bien salé comme l'esturgeon, saumon, flétan, hareng....

Les Russes adorent les champignons, un rite veut que la collecte appellé aussi chasse silencieuse soit entièrement respecté, leur salaison est un véritable délice, on en fait d'ailleur des pirojki, chaussons à la viande, au chou et au champignons.

Outre le fait que les Russes soit maître dans l'art de cuisiner les champignons, ce sont aussi des pros en salade, il est d'ailleur fortement recommandé de goûter à la seliodka pod chouboy (traduction : hareng sous manteau), ce qui sert de manteau aux petits morceaux de hareng salés est un mélange de betteraves et de carottes râpées, de dés de pommes de terre et de mayonnaise.

Ce que eux appellent la "viniegriet" n'a aucun rapport avec de la vinaigrette, en fait la vinaigrette à la russe est une salade dans laquelle on mélange betterave et pomme de terre ni plus ni moins.

Les zakouski accompagneront tout le repas : ils servent à "faire passer" la vodka, si si c'est vrai !

 

Passons maintenant au piervoye (la soupe).

Là se sont les choses sérieuses qui commencent, elle est effectivement une composante quasi obligatoire d'un repas complet. Piervoye signifie d'ailleurs "premier", il y a le chtchi qui est une soupe au chou généralement servie avec de la crème fraîche ou bien le borchtch, qui est comme tout le monde sait une soupe à base de betteraves. Plus familliale on trouvera les oukha (soupe de poisson). La solyanka quand à elle peut être à la viande ou au poisson et comprend des petits morceaux de cornichons salés et est relevée d'olives. Mais ça ce sont toutes des soupes d'hiver, celles qui tiennent chauds au corps. Alors parlons aussi des soupes d'été que l'on mange froide tel que l'okrochka qui est à base d'une boisson fermenté appelée le kvas dans la composition de laquelle entrent différents légumes cuits et crus ainsi que de petits morceaux de viande ou bien de saucisson bouilli.

 

le chtchi

 

Passons maintenant au plat de résistance appelé Vtaroye

Vtaroye veut dire : le deuxième.

Là aussi nous trouvons un large choix, les goloubtsi, choux farcis en passant par les pelmeni et varienniki sont en quelque sorte de raviolis fourrés a la viande et aux oignons que l'on peut faire griller ou bouillir. Et bien sûr nous ne pouvons pas passer à côté du boeuf Stroganow qui est un incontournable dans les menus des restaurants traditionnels, alors s'il vous plaît ne prenez pas de steak frite car se serait vraiment dômmage de passer à côté de ce très bon plat.

Un plat familliale par excellence est la solyanka dont il existe p lusieurs variantes mais dont la base est du choux grillé.

 

En dessert nous avons le Paskha qui est un gâteau traditionnel russe de Paques, la Vatrouchka qui est une sorte d'omelette.

 

 Vatrouchka
 le Paskha

 

  Un peu de douceur ça vous tente ?

 

 

  

 

Les konfiéty, non je ne parle pas de confettis mais de bonbons ! Parmis les bonbons les Russes raffolent des kilioukvas (canneberge), des baies qui viennent du Nord, ils les préfèrent enrobées de sucre glace en prenant le thé. On en trouve aisémment dans les supermarchés.

OUI MAIS EN BUVANT DU THE ALORS !!!

 

 

 

 

 

 

Oui les Russes boivent eux aussi du thé, on sert d'ailleurs celui-ci avec des pirojki fourrés au coulis d'abricots ou de fruits rouges ou bien encore avec des blintchiki, petites crêpes généralement fourrées elles aussi avec pleins de bonnes choses. A vous donc de découvrir.

 

Mais nous ne pouvons pas passer à côté de la cuisine du Caucase et d'Asie centrale, certains plats vaut être la peine d'être découvert comme le plov qui est un plat de viande, de riz, celui-ci est typiquement ouzbek mais on peut le rencontrer aussi en Azerbaïdjan et en Arménie.

La cuisine géorgienne c'est une abondance d'épices et de bonnes herbes, parmis lesquelles on retrouve la coriandre qui rentre dans bon nombre de plat tel que les lobio (haricots rouges dans une sauce aux noix et à la coriandre).

Comme plats en sauce nous retrouvons aussi le tchanakhi et le tchakhokhbili, pour le premier il s'agit de mouton aux aubergines et aux tomates et pour le second c'est du poulet aux tomates et oignons ainsi que bien d'autres ingrédients. La soupe nationale caucasienne est le khartcho à base de mouton et de riz agrémentée aux pruneaux, d'épine-vinette et d'estragon.

Mais la cuisine géorgienne se n'est pas seulement boire de la vodka mais surtout l'occasion de goûter aux vins que propose cette région.

On pourra aussi se laisser entraîner dans une partie de shashlick qui est une coûtume gastronomique la plus conviviale du pays, ce sont des morceaux de porc que l'ont met à mariner la veille au soir dans du kéfir (lait fermenté), de l'oignon ou du vinaigre, on l'a trouve autant en été qu'en hiver, la seule différence sera la double ration de vodka !

 

 un plat de shashlick

 

 

 

 

LES BOISSONS

 

 

 

Comme un peu dans n'importe quel autre pays, le commerce de l'alcool représente une source budgétaire majeure non négligeable, c'est d'ailleurs le principal revenu de l'Etat.

Mais dans les grandes villes, la vodka perd de la vitesse et fait place progressivement à la bière. Les '"Nouveaux Russes" quant à eux ont lancé la mode du vin.

Les principales régions qui fournissenent traditionnellement la Russie en vin se trouve en Moldavie, en Ukraine (en Crimée notamment) et en Russie, entre la mer Noire et la Caspienne.

On trouve volontier sur la table des repas de fête un vin cuit, le Kagor (Cahor local), à l'origine le vin vien de Cahors, puis produit à Massandra, en Crimée.

Quant aux vins français, ils sont facturés trois ou quatre fois le prix qu'ils valent en France, mais également des vins géorgiens, quoique beaucoup moins depuis 2008 mais quand même !

 

Mais ne croyez pas que les Russes soient totalement fachés avec la vodka, ça serait mal les connaître. En effet, là-bas c'est la nourriture qui accompagne la vodka et non l'inverse. Certains zakouski constituent avec la vodka des alliances harmonieuses.

Sachez que nous ne sommes pas obligé de la consommer nature, nous pouvons aussi y ajouter certains aromes de plantes à petites doses, soit encore préparée avec des fruits rouges, dans ce cas là on parlera de nastoïki. 

Mais nature ou parfumée elle se boira toujours cul sec ! 

 

 

  * l'alcool est dangereux pour la santé, à consommer donc avec modération.


Maintenant que vous savez tout sur la cuisine russe, je sais que vous bavez de savoir sur quel site vous pouvez vous rendre pour découvrir tout pleins de recettes qui vous feront chavirer de bonheur, alors suivez le panneau

 

 

 

 

http://www.russecuisine.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochain article :  la musique, le cinéma...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

femmes slaves 08/10/2013 12:06

il y a des plats délicieux !

rosechocolat 15/10/2013 17:11



A qui le dis-tu ! rien que d'en parler j'ai déjà faim lol !



Présentation

  • : Les news de rosechocolat
  • Les news de rosechocolat
  • : La recette de mon blog : Une pincée de tendances mode fashion et rock, un brin de bien-être et de beauté, un soupçon de loisirs, 1 gramme de cuisine et une bonne dose de zik ainsi que les sujets d'actualité pour les petits budgets et les femmes rondelettes. En mélangeant le tout on obtient un joyeux bazar prêt à être dévoré ! (sourire)
  • Contact

Texte Libre

Recherche

MOMENT D'EVASION

eo8FD

 

 

j'ai soif !

barman