Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 21:10

Evidemment dans la culture russe on  ne peut pas parler des groupes et artistes actuels sans citer ceux qui ont marqué la Russie tel que celui qui est ultra connu de tout le monde : Piotr Tchaïkovski à qui ont doit la musique romantique ainsi que les ballet aujourd'hui dans le monde entier comme le "Lac des cygnes", 'Casse-noisette' ou bien encore 'La belle au bois dormant'.

Au début du XXème siècle les danseurs russes Anna Pavlova et Vaslav Nijinski devinrent célèbre et les déplacements à l'étranger des Ballets russes influencent fortement le développement de la danse dans le monde. D'ailleur le ballet du Bolchoï à Moscou et celui du Marinsky à Sainte-Petersbourg sont universellement prisés.

Bien qu'à l'époque soviétique, la musique était sous surveillance constante du régime, elle était un moyen d'éduquer les masses socialistes, ainsi les conservatoires de Russie ont produit des générations de solistes et renommée mondiale dont les plus connus figurent des violonistes, Leonid Kogan, Gidon Kremer. Mais je ne peux pas finir ce passage de musique classique sans parler d' Aram Khatchatourian (1903-1978) avec les accents guerriers de 'la danse du sabre'.

  

  

  

Mais bien sûr, nous ne pouvons pas tourner cette page musicale sans parler de l'actualité musicale actuelle.

Tout d'abord, je dois dire que je suis désolée de ne pas pouvoir mettre de vidéo, mes baffes ne marchent plus et j'ai toujours un peu peur de ne pas avoir un bon son, donc il faudra se contenter de lire et éventuellement d'aller faire sois-même un tour sur youtube.

 

 

un groupe de métal russe qui je pense mérite à être connu.

 

 

 

 

Groupe de métal russe, Alkonost s'est formé dans le Tatarstan en 1995, à leur début comme la plupart des groupes d'ailleurs il n'étaient pas très connus mais peu à peu ils trouvent son public, d'abord en Russie, puis en Europe de l'Est  pour atteindre enfin l'Europe occidentale.

Les paroles sont en grande partie Influencé par le paganamisme et de divers mythes russes mais les arrangements ainsi que les riffs de guitare s'orientent plus vers un death-métal voir symphonic métal, toutefois nous pouvons retrouver aussi à certains moments du power-métal, à tel point que cet usage d'éléments divers a conduit le groupe à se trouver catégoriser dans les 3 sous-genres à la fois.

 Pour vous je ne sais pas, mais moi je ne dirais pas que c'est un groupe de folk métal car dans la musique d'Alkonost il n'y a aucuns instruments folkloriques.

 

Les membres actuels sont :

- Almira Fathullina (clavier)

- Alena Pelevin (chant)

- Alexey 'Nightbird' Solovyov (basse)

- Anton Chepigin (batterie)

- Dmitriy Sokolov (guitare)

- Andrey Losev (guitare)

 

 

Passons si vous le voulez bien, au cinéma

Nous sommes au pays de gens aussi célèbres que les Marlon Brando and Co, je nomme par exemple Sergueï Eisentstein et son film culte le cuirassé "Potemkine" sortie en 1925

 

Description de cette image, également commentée ci-après Affiche original du film le Cuirassé "Potemkine"
ou bien encore de Vsevolod Poudovkine et son film "La mère". C'est d'ailleurs cet élan idéologique révolutionnaire qui a inspiré ces grands maîtres du cinéma mondial. Au début la perspicacité propagandiste des bolcheviks leur a donné des moyens de travailler mais le moment où la pression fut la plus forte c'est sous le totalitarisme stalinien, Eisensteïn a eu d'ailleurs à en souffrif et les nouvelles exigences idéologiques tout comme esthétiques vont de pair avec le "réalisme socialiste"  ont donné une production inégale.
En 1930 nous avons beaucoup plus de films sur la mythologie, puis viennent les comédies musicales comme "Les joyeux garçons" de Grigori Alexandrov.
Puis lors de la Seconde Guerre mondiale, il y eut une forte source d'inspiration sans toutefois de risques si on évitait les sujets tabous. On voit alors apparaître des chefs-d'oeuvre tel que "Quand passent les cigognes" de Mikhaïl Kalatozov qui lui a d'ailleurs valu le Grand Prix à Cannes.
Mais lorsque la censure est un peu et provisoirement relaché, de grands réalisateurs apparaissent comme Andreï Kantchalovski ou encore Gleb Panfilov qui ne remettent pas en cause les choix socialistes de leur société, mais qui pronent un socialisme à visage plus humain. En 1970 le film "il était une fois un merle chanteur' est interdit à l'exportation donc nous somme encore loin de la grande liberté puisque c'est seulement en 1986 que l'Union des cinéastes est autorisée à élire une direction libérale qui lève la censure et le monopole d'Etat sur les achats de films. Ce sont alors des tas de films interdits qui sortent des placards comme "La petite Vera' de Vassili Pitchoul qui sera le dernier film soviétique et le premier de la nouvelle époque où, il montre une jeunesse peu sage et des scènes de sexe, 50 millions de spectacteurs se déplacent alors pour aller le voir en salle. Depuis aucun film russe n'aura atteint un tel score
.
Mais la liberté soudaine à un peu couper l'inspiration des auteurs, dans un premier temps ils se sont précipités dans la dénonciation du régime soviétique, il en est d'ailleurs sorti des films intéressant mais plus personnes pour les voir, car les circuits de distribution et les salles ont fermé en masse à cause de la nouvelle pauvreté qui frappait la Russie mais aussi de l'arrivée de la vidéo.
La survenue du blanchiment d'argent dans le cinéma ne redore pas le blason et de ce fait les réalisateurs ont fait des films destinés à des festivals et à un public choisi à l'étranger. Ceci dit, les russes commencent à être lassés des productions hollywoodiennes et peu à peu on revient vers un cinéma plus national même si les grosses productions s'avèrent peu rentables sauf si elles ont la chance d'être distribuées en Europe.
 
Savez-vous que.....
 
Belmondo, De Funès, Alain Delon, Sophie Marceau, Pierre Richard, Depardieu sont vénérés comme des dieux en Russie et que sur les écrans russes il n'est pas rare de voir "la soupe aux choux', 'La boum" pour les films ou bien encore "Navarro", "Nestor Burma" ou bien encore "Sous le soleil" pour les séries télévisées.
 
Sophie Marceau, véritable star adulée en Russie
Gérard Depardieu, un français amoureux de la Russie
 
Voilà j'espère que vous aurez apprécié cet article car moi j'ai pris  beaucoup de plaisir à l'écrire.
Dans le prochain article nous resterons en Russie et irons à Saint-Petersbourg.
 

.
 

  A bientôt

 

До свидания (au revoir)

 

 

 

 

 

.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by rosechocolat - dans JE ME CULTIVE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les news de rosechocolat
  • Les news de rosechocolat
  • : La recette de mon blog : Une pincée de tendances mode fashion et rock, un brin de bien-être et de beauté, un soupçon de loisirs, 1 gramme de cuisine et une bonne dose de zik ainsi que les sujets d'actualité pour les petits budgets et les femmes rondelettes. En mélangeant le tout on obtient un joyeux bazar prêt à être dévoré ! (sourire)
  • Contact

Texte Libre

Recherche

MOMENT D'EVASION

eo8FD

 

 

j'ai soif !

barman