Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 19:20

 

2 mois après avoir signé le contrat d'apprentissage, la période d'essai donc étant fini, voilà que l'instant de vérité allait tombé. A priori rien ne laissait à penser qu'il y aurait rupture de contrat et pourtant...

 

Comme nous le savons tous (enfin pour ceux et celles qui m'ont suivit) le métier de serveur exige beaucoup de nous-même, il faut savoir gérer son stress lorsqu'il y a 10 personnes qui arrivent en même temps, quand le resto affiche complet soit 50 couverts, être au top de sa forme même si on est fatigué, ne pas s'endormir sur son balai, connaître la carte par coeur... Mais avec un peu de volonté et de courage on y arrive...enfin presque.

 

 Pourquoi on y arrive seulement presque et pas on y arrive tout court ?

presque parce-qu'on s'apperçoit  qu'entre le monde du travail et le lycée il y a un fossé énorme, fini le monde des bisounours, on doit se plier aux règles du patron et ça que ça plaise ou non. Seulement voilà à 17 ans c'est pas toujours évident de se faire une idée de l'autorité, surtout venant d'une personne que l'on ne connaît pas, autrement dit son patron.

Le patron lui ne rigole pas, vous êtes son employé et basta. Il ne vous fera pas de calinou parce-que vous avez mal à la langue pour dire bonjour le matin à ceux que vous n'aimez pas . Mais le patron peut-être aussi quelqu'un de compréhensif sur certains points et essayé d'aider au mieux son apprenti et c'était le cas de celui de mon  gamin. Un patron compréhensif, à l'écoute de ses employés, prêt à aider s'il le fallait, prêt à prendre sur son temps de repos pour expliquer et mettre par écrit tout ce dont il fallait faire dans le resto.

Ce patron n'a pas eut peur de le ramener à la maison lorsqu'il a plût (du coup il ne s'est pas mouillé en vélo), ce patron a eu la bonté de récupérer les chaussures de serveur que mon fils avait oublié à la maison.

Ce patron c'est celui qui lui a donné une seconde chance suite au malentendu du premier stage et enfin ce patron était prêt et malgré les difficultés que mon fils rencontrait dans son apprentissage, de lui refaire signer pour 2 autres mois d'essai ! Mais sans en dire un mot au gamin parce qu'il voulait attendre la fin de la période d'essai pour nous l'annoncer.

 

 

Je ne sais pas si le dico des bêtises existe vraiment mais une chose est sûre c'est qu'il faut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de dire quelque chose et analyser la situation pour ne pas dire une phrase ou un mot qui sortirait du contexte.

Une phrase lourde de conséquence, une phrase qui nous ferait perdre toute crédibilité envers d'autres patrons, la phrase qu'on ne doit pas dire même si on la pense à 1000 %, la phrase qui a trop vouloir être honnête on sort à son patron...

LA phrase qu'il ne fallait pas dire

- Chef, je vous aime bien en tant que personne mais pas en tant que patron

  

Tristesse, déception, vexation et sûrement bien d'autres mots encore ont dû traverser l'esprit de son ancien patron au moment où la phrase à ne pas dire a été justement dite.

Comment un gamin du haut de  ses 17 ans peut-il dire ça à celui qui l'a prit en essai, à celui qui a tout fait pour qu'il se sente bien.

Oui c'est vrai, c'était une main ferme dans un gant de velours. Oui quand quelque chose n'allait pas on se faisait crier dessus, mais n'est on pas là pour apprendre et se perfectionner ?.

Et puis c'est un patron, il faut que sa boîte tourne...

  

 

convocation, explication, rupture...

Moi la maman qui a prié pour que son fils puisse rester dans ce resto, pour qui puisse intégrer le cfa en octobre, moi qui me suis vouée corps et âme à son bien-être, qui l'attendait le soir pour manger avec lui...oui moi sa mère j'ai été convié par son patron à venir au restaurant pour m'expliquer une situation plutôt critique.

Bien sûr que je m'attendais à ce qu'il me dise qu'il était un peu lent, ça c'est vrai. Mais je savais qu'il avait fait d'énormes progrès et que c'était sur la bonne voie, alors que se passait-il d'un coup ? Et puis pourquoi son parrain de la Mission locale m'appelait pour me demander ce qui se passait avec le gamin puisque d'un coup ça n'allait plus alors que 10 jours avant le dit patron lui avait dit qu'il pensait le prendre comme apprenti.

Oui, bonne question...que s'est-il passé en 10 jours.

  

Alors moi la maman j'y suis allé, j'ai eu l'explication et j'ai dû signer la rupture de contrat. Ma main tremblait, des larmes commençaient à couler, j'avais une boule dans la gorge.

  

  

Mais qu'est ce que j'ai fait pour que lui, mon gamin sorte une énormité pareille !!! Mais qu'est ce qu'il lui a prit !!! Il n'est pas bête à ce point quand-même ???! Si ? alors c'est grave !

Et le pompon c'est quand son patron lui a sorti et surtout m'a sorti " moi je l'aime beaucoup ce gamin...c'est dômmage'.

Oui c'est dômmage que mon gros bêta de 17 ans n'est pas compris que peu de patrons sont comme celui qui l'a perdu, c'est dômmage qu'il n'est su tenir sa langue et la faire tourner 7 fois avant de parler, oui c'est dômmage que....

4 jours que je pleure et que j'angoisse,  4 jours que je ne dors plus. J'ai peur, très peur.

  

   

 

LE CONSEIL QUE JE DONNE AUX D'JEUN'S

 

L'honnêteté, oui mais...

 Etre honnête n'est pas un vilain défaut, c'est même une qualité mais desfois selon la situation il faut savoir se taire, être honnête avec son patron ne veut pas dire qu'il faut lui dire ce qu'on pense de lui.

 

Dur de trouver du boulot, alors...

A notre époque il est très dur de trouver du boulot, surtout si on est sans expérience et qu'on a pas de moyen de locomotion. Lorsqu'on a la chance de trouver un patron qui prend un d'jeun en apprenti et de surplus sans moyen de locomotion (motorisé), on ne fait savoir à son patron qu'on ne l'aime pas (en tant que patron).

On en parle pas non plus à ses collègues de travail mais plutôt à sa famille, les amis (es) qui n'ont rien à voir avec le resto ou bien encore à son psy, lui au moins est là pour écouter sans juger.

 

Le patron me crie dessus, je ne peux plus me le voir et...

Et pourtant va falloir prendre son mal en patience, il vous connaît à peine et vous aussi et puis c'est seulement pour 2 ans . Le patron est là pour diriger et non pour rouler des gamelles à son personnel.

Il existe un bon moyen de se défouler, ça coute pas cher et c'est efficace : on s'achète des gants de boxe, des bandes pour le poignet, un short, des baskets et on s'inscrit à la salle de boxe la plus proche. A chaque jour de repos, on y va et on se défoule sur le sac en pensant à tout ce qui nous fait ch...entre autre le patron !

 

 

________________________________________________________________________

 

 

Voilà si j'ai voulu faire cet article c'est pour expliquer aux jeunes l'importance d'avoir un boulot même si ce n'est qu'un contrat d'apprentissage.

En espérant que celui-ci vous aura été utile.

 

________________________________________________________________________

 

 

A bientôt

 

 

 

 

 

 

Cette histoire est réelle puisqu'elle est tirée de la malheureuse expérience de mon gros bêta de fils !

Partager cet article

Repost 0
Published by rosechocolat - dans scolarité - étude - ado
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les news de rosechocolat
  • Les news de rosechocolat
  • : La recette de mon blog : Une pincée de tendances mode fashion et rock, un brin de bien-être et de beauté, un soupçon de loisirs, 1 gramme de cuisine et une bonne dose de zik ainsi que les sujets d'actualité pour les petits budgets et les femmes rondelettes. En mélangeant le tout on obtient un joyeux bazar prêt à être dévoré ! (sourire)
  • Contact

Texte Libre

Recherche

MOMENT D'EVASION

eo8FD

 

 

j'ai soif !

barman